Pour un monde sans torture ni peine de mort !
Accueil    >    Qui sommes-nous ?    >    Les fondements chrétiens de notre action
Intention de prière

"Ainsi parle le Seigneur Dieu : Ne le savez-vous pas ?...

...Encore un peu, très peu de temps,...
Les sourds ... entendront les paroles du livre.
Quant aux aveugles, sortant de l’obscurité et des ténèbres,
leurs yeux verront. Les humbles se réjouiront de plus en plus
dans le Seigneur, les malheureux exulteront en Dieu, le Saint d’Israël.
Car ce sera la fin des tyrans, l’extermination des moqueurs,
et seront supprimés tous ceux qui s’empressent à mal faire,
ceux qui font condamner quelqu’un par leur témoignage,
qui faussent les débats du tribunal et sans raison déboutent l’innocent."

( d’après Isaïe 29, 17-21)

Appels à intervention
Actualités de l'ACAT
Samedi 10 décembre 2016 : Célébration œcuménique et rencontre-débatpour la journée des Droits de l’homme à Bruxelles

L’ACAT vous invite à célébrer la journée internationale des Droits de l’homme en l’église orthodoxe de la Sainte-Trinité et des Saints-Côme et Damien (Rue Paul Spaak 26, 1050 Bruxelles), le samedi 10 décembre 2016 de 18h à 20h.

La célébration sera suivie d’une rencontre-débat sur le thème "Droits de l’homme et privation de liberté en Belgique : respectons-nous la dignité humaine ?"

Nous espérons vous y retrouver nombreux !

La Belgique manque une occasion de ratifier le Protocole contre la Torture !

A l’occasion que l’examen par la Commission justice du parlement examinera le projet de Loi Pot-Pourri IV Le 29 novembre, l’ACAT s’associe à plusieurs autres organisations de la société civile pour dénoncer l’absence d’attention à la torture dans les discussions pour réformer le système judiciaire de notre pays.

Biram Dah Abeid : 2 RV (16 et 17 Novembre 2016)
Conférence le 30 novembre à Bruxelles : Vers l’abolition de la peine de mort aux Etats-Unis ? Le témoignage de Rais Bhuiyan

L’ACAT et Amnesty International s’associent à Sant’Egidio pour l’organisation cette conférence autour d’un témoignage exceptionnel, le mercredi 30 novembre à 19h à la Chapelle de la Résurrection (attention : Rais Bhuiyan s’exprimera en anglais et l’interprétation sera disponible pour un nombre de personnes très limité).

Novembre 2016 : actions et prière en faveur des détenus de Belgique

L’ACAT soutient les initiatives développées ce mois-ci concernant sur la situation dramatique des prisonniers en Belgique et vous invite vous invite à les rejoindre l’action et la prière.

Sur notre page Facebook
Les fondements chrétiens de notre action

En tant qu’organisation chrétienne, l’ACAT a pour objectif de sensibiliser les chrétiens et les chrétiennes aux problématiques de la torture et de la peine de mort, et de les inviter à agir.

L’ACAT est convaincue que la torture et la peine de mort sont strictement incompatibles avec l’Évangile.

L’amour de Dieu s’adresse à tous les hommes et à toutes les femmes, sans aucune condition. Jésus-Christ s’est adressé aussi bien aux handicapés, aux sans droits, aux citoyens moyens, qu’aux gens pieux ou aux criminels ; vivre en chrétien veut aussi dire suivre son exemple.

«  Il n’est pas nécessaire d’être chrétien pour refuser la torture. Mais en tant que chrétien, disciple du Christ, il n’y a qu’une seule réponse à la torture :
NON, NON, NON !
 »
(Christian Führer, pasteur, Eglise Saint-Nicolas, Leipzig, République fédérale d’Allemagne, 1991).

Dans la foi chrétienne, l’homme doit sa dignité à Dieu, qui l’a créé à Son image et qui lui donne la vie. La vie et la dignité de tout homme, de toute femme, de tout enfant, sont donc sacrées.

Pour cette raison, l’ACAT lutte résolument contre toute forme de torture et contre la peine de mort. La torture détruit la dignité de l’homme, déshonore et avilit la victime tout comme le tortionnaire. En appliquant la peine de mort, l’état prétend disposer de la vie de ses citoyens, alors qu’elle appartient à Dieu seul.

En bref, l’ACAT

  • croit en une justice fondée sur la conversion, la réparation et sur la réconciliation, et non sur la vengeance et les représailles
  • appelle les chrétiens et les chrétiennes à s’engager, à titre individuel ou en communauté, dans la lutte contre la torture et contre la peine de mort ; la prière pour les prisonniers, pour les torturés et pour les tortionnaires est au cœur de son action
  • œcuménique, elle appelle tous les chrétiens et toutes les chrétiennes, de quelque confession ou Église qu’ils soient, à agir ensemble. C’est la foi commune dans le Christ torturé, supplicié et ressuscité, qui est le moteur de son action contre la torture et contre la peine de mort.
  Imprimer